jeudi 16 mai

Les festivals universitaires {rencontre}

En invitant plusieurs acteurs de la vie étudiante de diverses universités, il s’agit ici de partager nos expériences, nos outils. L’enjeu est de saisir la force de tels événements et leur ancrage dans la mémoire étudiante.

Avec la présence de l’Université de Lille, du Théâtre universitaire de Metz, du Crous de Strasbourg, du Théâtre universitaire de Dijon, du Crous de Dijon, du Service de l’Action Culturelle de l’Université de Strasbourg.

× jeudi 16 mai à 10h
× Magic Mirror, village du festival, campus Esplanade


Mythes intimes

Atelier d’écriture

Aller à la découverte des mythes intimes.
Les petites mythologies que nous nous inventons ou que nous subissons et qui nous permettent de tenir debout.
Partir dans le poème, le slam.
Prendre appui sur des rythmiques musicales pour explorer les différents modes d’écritures
qui permettent la mise en abîme.
Et lire à voix haute.
Avec le souffle de la voix pour porter haut. Inventer des battles.
Fabriquer des confrontations de mythes.
Avec les mots et la voix.

Mené par Sandrine Roche, autrice associée.

× jeudi 16 mai de 14h à 18h
× Magic Mirror, village du festival, campus Esplanade
× inscription dans la limite des places disponibles
× festival@artusasso.fr


Mes hommages

Performance – HEAR, Strasbourg / Collectif 209

En passant par la sensation et certains symboles, cet essai, en équilibre entre corps, scénographie et musique, cherche une réponse à ces questions. Autour d’une personne tantôt incarnée, tantôt fantasmée.
Une artiste, une femme, une sœur, une amante, une prisonnière qui écrivit il y a presque un siècle « l’imagination, le sentiment, le nouveau, l’imprévu
étant chose fermée pour eux ».

Mise en scène, chorégraphie, sculpture Faustine Verdier Gharbi

Mise en musique Wychariy Cruz (Saxophone), Simon Journet (Percussion)

Scénographie/ Lumières Guillaume Auzépy

Avec des extraits de correspondances de Camille Claudel et Eugène Blot.

Avec les soutiens de la Ville de Strasbourg dans le cadre de la Bourse aux Projets Jeunes Talents et de la Haute Ecole des Arts du Rhin dans le cadre
de l’aide à projet étudiant.

× jeudi 16 mai à 18h
× Magic Mirror, village du festival, campus Esplanade


Lecture participative #3

Love, love, love…, Sandrine Roche

× jeudi 16 mai à 18h
× village du festival, campus Esplanade


Quelques figures persistantes du Moyen-âge

Fille Courage – Persistance de la figure de Jeanne d’Arc dans le théâtre brechtien

Sainte Jeanne des abattoirs (1931), Les Visions de Simone Machard (1943), Le Procès de Jeanne d’Arc à Rouen, 1431 (1952) : ces trois pièces du dramaturge allemand Bertolt Brecht ont en commun de mettre en scène, dans un contexte renaissant ou contemporain, Jeanne d’Arc. La figure de la sainte semble ainsi traverser l’intégralité de cette œuvre, ce qui ne manque pas d’étonner de la part d’un auteur se revendiquant athée et se défiant du religieux. C’est cette persistance peut- être incongrue, en tout cas inattendue, que nous nous proposons d’explorer à partir de l’étude approfondie de ces trois pièces où le détour par l’histoire du passé — celle de la guerre de Cent ans — permet d’envisager à nouveaux frais l’histoire au présent — celle de la Grande Dépression et de la Deuxième Guerre mondiale.

Sylvain Diaz — Maître de conférences en études théâtrales de l’Université de Strasbourg

Fées et déesses : personnages mythiques de l’ancien théâtre français

Les plus anciens textes du théâtre médiéval mettent en scène des personnages porteurs de sacré : religiosité chrétienne mais aussi païenne, indices d’un imaginaire complexe entre réalisme et merveilleux, féeries aux frontières poreuses avec le quotidien… La représentation du temps, en particulier, doit rassurer le public, ou le faire réagir, à partir de figures légendaires ou familières : femmes-fées, vierges folles ou sages, Vierge souveraine, les personnages féminins incarnant les différentes facettes du mythe de manquent pas.

Thierry Revol — Professeur langue et littérature françaises du Moyen Âge à l’Université de Strasbourg

× jeudi 16 mai à 19h
× Magic Mirror, village du festival, campus Esplanade


Artmatic 4tet

Jazz / Strasbourg

Cartographie de leurs espaces intérieurs, la musique d’ArtMatic emmène le jazz entre pulsation volcanique, tension urbaine et mélancolie des étendues sauvages.

Saxophone Baptiste Stanek

Piano Alexandre Cahen

Double Bass Davide Le Léap

Drums Damien Kuntz

× jeudi 16 mai à 20h
× Magic Mirror, village du festival, campus Esplanade


Dans l’antre de Terpsichore

Université de Strasbourg

La grande Terpsichore, Muse de la danse, vous invite à une veillée en sa compagnie. Ce gala sera l’occasion d’honorer son art en compagnie de ses nombreux partisans.
En effet, tous se succéderont pour tenter de contenter leur Muse et de vous faire découvrir les nombreux mythes qui peuplent leurs esprits. Les étudiant.e.s du parcours danse et du double cursus du département des Arts du spectacle en partenariat avec le Conservatoire de Strasbourg, et de la Faculté des Sciences du Sport vous proposent une soirée chorégraphique.

Sous la direction artistique de Nathalie Boudet et de ses étudiant.e.s

× durée : 1h15
× jeudi 16 mai à 21h
× salle d’Évolution, campus Esplanade


NIGHT FEVER

Soirée festive au Magic Mirror, village du festival.

× de 22h à 00h