mardi 29 juin

SIESTE SONORE #1

à 17h30, village du festival, durée 20 minutes

Diffusion radiophonique de la première partie de la pièce d’Anette Gillard, Vives, fortes, ensemble, autour de la caravane du festival. Venez vous installer sur un transat et découvrir ce texte.

TRADUIT DU SILENCE

Vivi Knuchel et Émilie Kohler (Strasbourg)

création, performance sonore, lecture

à 17h30 et 18h30, village du festival, durée 35 minutes

RÉSERVER

Kok!Nüu! vous invite à rencontrer le poète Joë Bousquet dans un étrange salon.  La guerre l’a condamné d’une balle dans le dos. Que faire de notre vie quand il ne reste d’elle plus qu’une tête et ses spectateurs ? Joë Bousquet rêve et écrit. Il trouve dans la mémoire une source féconde. Mais il n’est pas seul. La Femme aux visages est là pour l’aider à s’endormir et forcer le réveil. Les corps de Kok! et Nüu! se li(s)ent et se transforment au gré des sons pour donner la parole aux choses qui ne se disent pas. 

adaptation libre de l’œuvre de l’écrivain et poète Joë Bousquet

jeu – Joël Bousquet, Émilie Kohler

VITS VONT

Pépette Show (Bruxelles)

création, performance, théâtre

à 18h30, village du festival, durée 30 minutes

Deux organes sexuels, las de leur quotidien, décident de fuguer de leurs corps respectifs et d’entreprendre un périple hors-norme. Si l’un est fatigué de sa vie bien réglée par une relation de 14 ans, l’autre fuit sa routine mondaine et rythmée par des rencontres plus ou moins consenties. Les deux sexes entreprennent un voyage de repentance, de réflexion existentielle et de débats polémiques. Au terme, ils espèrent trouver la paix dans le sanctuaire des « Vits Endolories », une institution clandestine située entre les villes de Crayssac et de Luzech, au cœur de la réserve naturelle du Lot. Sur le chemin ils croiseront un troisième sexe, vierge et punk. Elle refuse ce pourquoi on la destine depuis son plus jeune âge, le plaisir, la fécondité, le pouvoir. Étonnante de maturité et d’ignorance, elle accompagnera et transformera les deux compères par ses questionnements et ses remises en question.

conception et jeu – Margaux Knittel, Louise Rieger, Juliette Voltz

OPÉRATION BRITNEY

Collectif sur le bord (Limoges)

maquette, lecture, théâtre

à 19h et 21h, magic mirror, village du festival, durée 40 minutes

RÉSERVER

Un groupe d’adolescents a pour projet de kidnapper Britney dans le but de la sauver. Au même moment à Los Angeles, deux journalistes de presse people dépressifs enquêtent sur la mystérieuse disparition de la star. Est-ce que les deux histoires sont liées ? Qui est ce jeune homme connu sous le nom de Britney, dont le numéro de drag queen fait vibrer la cité des anges ? Une enquête palpitante sur les traces de la plus grande icône pop.

mise en scène, dramaturgie, régie générale – Thibault Seyt, Ariane Issartel

jeu – Celestin Allain-Launay, Lucile Dirand

soutiens – Association Graine de rue, la région Nouvelle Aquitaine, le département de la Haute Vienne, le Théâtre de l’Union

(ASSEZ GRAND POUR DEUX) FLAQUES

Collectif offense (Lyon)

spectacle, théâtre muet

à 19h et 21h, salle évolution, le portique, durée 50 minutes

Accessible aux personnes sourdes et malentendantes

RÉSERVER

L’histoire se situe dans un monde où tout a déjà été consommé, où les matières de la Terre ont été exploitées démesurément et sans trêve. Dans le système qui régit ce monde, tous et toutes travaillent à la survie collective, pour laquelle chacun et chacune a une fonction bien précise. Chaque fonction est primordiale et permet la survie. Mais l’eau vient à manquer. Quand la survie collective est mise en péril, les individu·e·s de ce groupe se retrouvent démuni·e·s, désœuvré·e·s. Ils et elles découvrent qu’ils et elles ne se définissaient que par la survie, à laquelle la nécessité les obligeait. Sans eau à boire, impossible de survivre. Sans fonction à remplir, impossible d’exister. Alors, que reste-t-il ? Soi, l’intime, le groupe. On doit passer de la survie à la liberté.

jeu – Rudy Gardet, Magali Lévêque, Noé Reboul, Maxime Grimardias 

soutiens – Théâtre des Clochards Célestes, Fédération Philippe Delaigue, CinéFabrique, L’art en Sort, Association Mal Lunée

CLAIRE FARAVARJOO – NIGHTCLUB

#14 Records (Strasbourg)

concert, french pop

à 20h, village du festival, durée 50 minutes

Claire Faravarjoo, c’est une french pop palpitante puisée dans les clubs, dans les soirées où l’on s’oublie, où tout est possible, où tout peut déraper. Une pensée maladroite pour son ex, une fête gâchée par un videur nonchalant ou ce shooter de Tequila, celui de trop. Claire Faravarjoo s’impose sur la scène française et nous met sur sa liste d’invités au Nightclub, son premier album. Véritable hymne à la jeunesse, c’est un séduisant cocktail monté à coup de textes ciselés et de jeux de mots bien sentis. Rythmique suave, ligne de basse profonde à la frontière du disco et de l’électro, synthés rétro et une envie qui démange, celle de danser et d’user ses tennis sur le sol des salles de concert.

avec Claire Faravarjoo et Benjamin Roos

ingé son – Christophe Pulon