jeudi 1er juillet

MINABLE UMAIN / BLURNOUT 

Collectif Colette (Paris)

maquette, lecture, théâtre

à 18h, AT8, atrium, durée 1h

RÉSERVER

Minable Umain / Blurnout est un solo tout public pour une comédienne, inspiré par des témoignages de salarié·e.s du tertiaire autour de la souffrance au travail et du burn-out. 

Ce spectacle met en scène une employée devant accomplir, avant le soir, une tâche qu’elle se sait incapable de réaliser. Elle explorera alors toutes les possibilités qui s’offrent à elle, des plus évidentes aux plus absurdes. 

Mêlant rire et tragique, joie langagière et inquiétude, Minable Umain déploie un dispositif scénique léger reposant avant tout sur la langue et le jeu d’acteur. 

« Un glas perce le ciel, mais il est gai. Je meurs, mais je ris de mourir. » 

L’Expérience intérieure, Georges Bataille 

mise en scène – Nelly Pulicani 

texte – Romain Nicolas 

jeu – Vanessa Bile-Audouard 

soutiens – Le Groupe Merci et le Pavillon Mazar à Toulouse, Mains d’Œuvres à Paris

UNE INVITATION 

Romain Nicolas et Sacha Vilmar (Strasbourg)

maquette, lecture, théâtre

à 19h et 21h, magic mirror, village du festival, durée 50 min

RÉSERVER

Carla Gzohn, aidée par Géraldine Tailleurz, tente de s’échapper du Japon après avoir détournée des millions. Une malle, un faux passeport, deux jerricanes de kérosène, et la fuite prend une tournure grotesque et tragique. Réussira-t-elle à rejoindre le Liban ?

mise en voix – Sacha Vilmar

jeu – Fanny Colnot, Jérémy Grüser, Alexandre Mascarello, Sacha Vilmar

LA PETITE DANS LA FÔRET PROFONDE 

Compagnie Requin-baleine (Évreux)

spectacle, théâtre

à 19h et 21h, salle évolution, le portique, durée 1h, dès 14 ans

RÉSERVER

Philippe Minyana réécrit le mythe de Procné et Philomèle sous une forme de conte étrange et naïf, inquiétant et brutal. Elles sont deux sur le plateau à nous raconter cette fable violente. La reine a demandé au roi d’aller chercher à Athènes sa sœur, la petite, pour la ramener auprès d’elle. Sur le chemin du retour, le roi l’attire dans une bergerie et la viole. Il lui tranche la langue pour l’empêcher de parler et l’emprisonne. La petite parvient à tisser le récit de ce qui s’est passé et le fait passer à sa sœur qui profite alors des fêtes bacchanales pour la délivrer. Ensemble, elles mettent en place leur vengeance… 

texte – Philippe Minyana

mise en scène – Alexandre Horréard 

jeu – Louise Ferry, Clémence Josseau

VNUS

 

Nicolas Eck, Noham Houadef, Simon Lyannaz, Justin Mast (Strasbourg)

concert, pop-punk

à 20h, village du festival, durée 45 min

Quand le pop-punk rencontre la sensualité, l’amour et l’érotisme cela donne : Vnus. Un mélange entraînant de rythmes séducteurs et de riffs accrocheurs inspirés de la scène punk de la East Bay de San Francisco.

Après 1 an et demi de travail, Vnus a sorti en mars 2021 son premier album, « Julia ». Il déclare à propos de son projet : « Punk, Trap, épique, et glam, voilà ce qu’est cet album. L’amour, la haine et le désordre. Les paroles sont la vie ET la mort de l’amour, elles sont autobiographiques. « Glorieuse » ou « glorieuse anarchie » semble être l’ambiance qui revient sans cesse dans ce projet. Tantôt dansant, tantôt anxieux, joyeux ou violent, des chansons excitantes pour des personnes excitées ! ». 

CE QUE J’APPELLE OUBLI

Compagnie Les 100 souliers (Paris)

spectacle, théâtre

à 22h, AT8, atrium, durée 1h, dès 12 ans

RÉSERVER

C’est un récit inspiré d’un fait divers, aussi violent que banal. Celui d’un homme battu à mort pour une cannette de bière volée. 

Une seule et même phrase, qui commence sans majuscule, se termine sans point, et se déploie en un long souffle tout au long de ce récit.

Une longue phrase pour faire revivre cet homme et son histoire, une longue phrase à la fois poétique et brutale, fluide et chaotique. Une longue phrase qui prend et qui suspend, comme a été suspendue la vie de cet homme. 

Aujourd’hui plus qu’hier,  il est important de raconter.

Raconter le vide, la folie, l’injustice, l’incompréhension, l’ignorance, l’appropriation, l’abus de pouvoir, la violence.

À la rencontre des oppositions et des questionnements ; du chœur, du conte et de la danse ; le théâtre, ensemble, pour célébrer l’espoir et la vie. 

mise en scène – Caroline Tardy

scénographie – Juliette Mougel

jeu – Angèle Marchand, Yoann Pouet-Bocard, Juliette Viret

JACKY JEANE

Lilas Peralta (Paris)

dj set, hit parade

à 23h, magic mirror, village du festival, durée 1h

Influencée par les rencontres musicales qu’elle a faite sur les dancôfloors parisiens et madrilènes, Jacky Jeune c’est du boogie, de la house et de la gym tonic.